Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

  • Dystrophies musculaires congénitales et des ceintures : des mutations dans le gène ISPD en cause

     


    En avril 2012, une collaboration internationale avait identifié un nouveau gène en cause dans le syndrome de Walker-Warburg, le gène ISPD, qui code l’isoprenoid synthase domain containing protein.
    21/01/2013

    Dans un article publié en janvier 2013, cette même collaboration a identifié 9 patients avec une mutation dans le gène ISPD atteints soit de dystrophie musculaire congénitale, soit de dystrophie musculaire des ceintures (avec des signes moins marqués et débutant plus tardivement). Deux des patients présentaient une atteinte cérébrale ; les sept autres avaient uniquement une atteinte musculaire.

     

    ISPD gene mutations are a common cause of congenital and limb-girdle muscular dystrophies.

    Cirak S, Foley AR, Herrmann R, Willer T, Yau S, Stevens E, Torelli S, Brodd L, Kamynina A, Vondracek P, Roper H, Longman C, Korinthenberg R, Marrosu G, Nürnberg P; UK10K Consortium, Michele DE, Plagnol V, Hurles M, Moore SA, Sewry CA, Campbell KP, Voit T, Muntoni F.

    Brain. 2013 (Jan). [Epub ahead of print]

     

    Voir aussi :


    Dystrophies musculaires congénitales : identification d’un nouveau gène en cause dans le syndrome de Walker-Walburg 

  • Dystrophie musculaire congénitale : des oligonucléotides antisens pour corriger une mutation responsable de la myopathie d’Ullrich


    Dans un article publié en septembre 2012, une équipe italienne a montré l’efficacité dans des fibroblastes en culture de l’injection d’oligonucléotide antisens ciblant l’exon muté du gène codant le collagène, responsable de la myopathie d’Ullrich.

     

    28/09/2012

     

    La dystrophie musculaire congénitale de type Ullrich est liée à des mutations dans l'un des trois gènes COL6A1, 2 ou 3, qui codent les sous-unités du collagène VI, un des constituants principaux du tissu conjonctif musculaire qui entoure les fibres musculaires (matrice extracellulaire) ) jouant ainsi un rôle de soutien et de protection.

     

    Avec cette approche qui consiste à utiliser des oligonucléotides anti-sens pour supprimer, par saut d’exons, la partie du gène portant la mutation, les auteurs ont observé que l’exon muté du gène du collagène a bien été sauté et que la sécrétion du collagène a été restaurée. Le collagène a de nouveau été capable de former un réseau de microfilaments dans la matrice extracellulaire.


    ANTISENSE-INDUCED MESSENGER DEPLETION CORRECTS A COL6A2 DOMINANT MUTATION IN ULLRICH MYOPATHY.


    Gualandi F, Manzati E, Sabatelli P, Passarelli C, Bovolenta M, Pellegrini C, Perrone D, Squarzoni S, Pegoraro E, Bonaldo P, Ferlini A.

     

    Hum Gene Ther., 2012 (Sept). [Epub ahead of print]

  • Dystrophies musculaires congénitales : identification d’un nouveau gène en cause dans le syndrome de Walker-Walbur

     
     
     
     
     
     
    Une collaboration internationale a montré que des mutations dans le gène ISPD étaient à l’origine du syndrome de Walker Walburg.
    07/06/2012

    En avril 2012, une collaboration internationale a publié dans la mise en évidence sur des fibroblastes en culture, de mutations dans le gène ISPD (qui code l’isoprenoid synthase domain containing) entrainant un syndrome de Walker-Walburg. Cela a été confirmé par le fait que dans un modèle de poisson-zèbre, l’inhibition du gène ISPD reproduit tous les signes cliniques du syndrome de Walker Walburg, ainsi que la perturbation de la glycosylation de l’alpha-dystroglycane. C’est le 7e gène dont l’altération est responsable de l’apparition d’un syndrome de Walker Walburg.

     

    Mutations in ISPD cause Walker-Warburg syndrome and defective glycosylation of α-dystroglycan.

    Roscioli T, et coll.

    Nat Genet., 2012 (avr). Doi : 10.1038/ng.2253.

     

    ISPD loss-of-function mutations disrupt dystroglycan O-mannosylation and cause Walker-Warburg syndrome.

    Willer T, et coll.

    Nat Genet. 2012 (Avr). Doi : 10.1038/ng.2252.